Courbet sommeil

L’association EFiGiES : les thésardes du genre

On vous parlait récemment de la théorie du genre, en voilà une déclinaison plus pratique. L’association Efigies, créée en 2003 réunit des jeunes chercheuses et chercheurs qui travaillent autour des thématiques liées aux études féministes, au genre et à la sexualité.

Dans un paysage universitaire où cette approche est encore largement minoritaire et les chercheurs/chercheuses trop souvent isolé(e)s, Efigies dépoussière l’image du chercheur barbu qui bosse depuis 47 ans sur l’hylémorphisme dans la théorie aristotélicienne (si si, ça existe).

A travers différents pôles qui vont de la sexualité en Grèce antique (dont on vous reparlera bientôt), la psychanalyse, la religion, le droit, les médias ou encore les mobilisations collectives féministes, ces jeunes universitaires s’entraident dans leurs recherches (« Comment ? Tu n’as pas lu le fragment 45 des satires de Juvénal !) »), mais font aussi partager leur savoir en organisant à échéances régulières des ateliers ouverts à tous (plus de détails sur http://efigies-ateliers.hypotheses.org/). L’association est aussi développée à Lyon, Strasbourg, Aix-Marseille et en Bretagne.

J’ai testé pour vous l’atelier « histoire antique » du samedi après-midi sur la construction genrée des corps. Nous avons parlé cul, de constructions des catégories sexuelles et de Sappho (une poétesse grecque qui vivait sur l’île de Lesbos, une gouine en Grèce antique donc, mais nous y reviendrons bientôt sur BBX). C’est gratuit, l’ambiance est décontractée, les présentations faites par de jeunes étudiant(e)s brillant(e)s et ça finit en général autour d’une bière au bistrot du coin histoire de prolonger le débat sur la pertinence des catégorisations sexuées dans l’Athènes post-archaïque (passionnant, je vous promets).

Efigies milite pour la reconnaissance et la diffusion des études de genre et les thématiques féministes dans les universités françaises. Si Frigide avait étudié Joan Scott et Judith Butler elle aurait sans doute dit moins de conneries, et les directeurs de supermarché arrêteraient de nous bassiner avec leurs catalogues de Noël cuisinières roses vs. Action Man bodybuildés.

Une belle initiative à soutenir donc, et des ateliers où il faut courir si ces questions vous intéressent.

 

Margaux

Be Sociable, Share!

2 Comments

  1. Laura says:

    Les thésardEEEEEEs du genre!!

  2. BBX says:

    C’est corrigé !

Leave a Comment

*