135013684_1280

BUSKFILMS, des films lesbiens en VOD

Une chose est sûre, le cinéma lesbien existe. Qu’il soit empreint d’une multitude de clichés, mielleux au possible, avec, en prime, une morale à faire pleurer dans les chaumières, c’est autre chose.

Heureusement pour nous, internet a la solution. Un site d’hébergement indie, Buskfilms, propose des dizaines de films lesbiens en téléchargement légal. Plus besoin de s’exploser la rétine 10h d’affilée dans un obscur festival afin d’espérer tomber sur la « pépite » gouinodiovisuelle. Barbi(e)turix vous propose une visite guidée.



BUSKFILMS, se présente comme ça : un site de vidéos à la demande, hébergeant le meilleur des films Queer indépendants à travers le monde, « donnant ainsi une voix internationale pour les histoires qui définissent notre culture ». Un site à la croisée des chemins, entre cinéma traditionnel et projection numérique. Une aubaine pour un grand nombre d’auteur-e-s, réalisateur(trice) lesbiennes.

BUSKFILMS est une plateforme faite pour nous autres, femmes et jeunes femmes amatrices de cinéma Queer (de qualité, si besoin est de le préciser). A l’origine de ce projet : cinq femmes, Andrea Wing, Caitlin Davis, Mel Pritchard, Lindsay Dawson et Alison Dowsett. Loin d’être amatrices que ce soit dans le domaine de la pensée Queer, du cinéma ou de la « web diffusion », ces cinq femmes livrent ce qui se fait de mieux dans le cinéma lesbien/Queer indépendant international.

Comment se présente BUSKFILMS ? 

Comme beaucoup de sites de diffusions, BUSKFILMS propose de payer pour voir les films disponibles. Payant donc, mais heureusement à des sommes dérisoires (la plupart des films se situent dans une fourchette de prix entre 1,99 $ et 6, 00 $) A coups de nombreux trailers assez alléchants Family (http://buskfilms.com/films/family/), Don’t ask me not to be sorry (http://buskfilms.com/films/dont-ask-me-not-to-be-sorry/), Do you have a cat (http://buskfilms.com/films/do-you-have-a-cat-2/) notamment avec Tara, l’ex-amante de Willow dans la série Buffy, Riots Acts (http://buskfilms.com/films/riot-acts/), j’en passe et des meilleurs.

Evidemment, se rincer l’œil sur des trailers pourrait ne pas suffire à la plupart d’entres vous, le téléchargement (torrent pour ne pas le citer) étant la colonne vertébral du couple et de pas mal de moments de solitude. MAIS, on a également la solution : Youtube. Un site d’hébergement qui poste ses vidéos sur un autre site d’hébergement. De l’inception 2.0, c’est beau et c’est là-dessus : http://www.youtube.com/user/BuskFilms.

Résultat : des courts-métrages en veux-tu en voilà et sous-titré anglais, s’il vous plait ! Bon, autre hic, si vous êtes nulles en anglais, dîtes vous que cela vous servira de révisions…

 

 

 

An Si

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*