IMG_6911

Etre lesbienne à Tours

En comparaison à de grandes villes de province telles que Rennes, Lilles, Lyon, Nantes et autres, Tours fait figure de canard boiteux. D’un point de vue touristique et étudiant, la ville offre de nombreux atouts. Mais pour les lesbiennes… Comment dire ? Tours – qui pour les moins avisé(e)s se situe dans le centre ouest de la France et à seulement 1h de Paris en TGV – ne propose quasiment rien en terme de vie socio-culturelle lesbienne. Le vide intersidéral. Explications.

Recherche vie lesbienne désespérément

Depuis bientôt trois ans que j’habite à Tours, je n’ai encore jamais vu, et encore moins été dans un bar lesbien. Exclusivement lesbien. La raison est simple : il n’y en a pas. Et pourtant, ce n’est pas faute de retourner le vieux-Tours et ces périphéries telle une âme en perdition. Tristesse et désolation. 
En revanche, si vous cherchez un club gay qui refoule à l’entrée tout ce qui arbore une paire de seins et un vagin, là, il est possible que vos recherches portent leurs fruits : le Stud.

Après, tout n’est pas perdu. Si vous êtes du genre gouine clubbeuse (et un peu cagole, faut l’avouer), vous pouvez vous rendre au G.I , un club gay/lesbien/hétéro friendly où POP ART, le nouvel album de Lady Gaga fera sûrement fondre les enceintes. Sinon, direction l’étage du bar Le Serpent Volant, le rendez-vous mensuel de la Do You Know Sexual House Party, ou Cristaux Liquide mixe de 22h à 2h façon KTDJ.

Sinon, rabattez-vous sur ces quelques bars de Tours, choisis après une étude approfondie et alcoolisée du sujet : Le Canadian Café, L’Alexandra, Les Joulins, La Cabane, Le Gros Bar, Le Balkanic, La Petite Chose, Le Pale, l’Académie de la Bière

Maigre constat que la vie socio-culturelle Tourangelle, donc. Pour ce qui est du social, Tours dispose (encore heureux) d’un centre LGBT,  qui jouit d’une assez bonne réputation (vous pouvez le constater par vous-même en écoutant ce podcast touchant tiré de l’émission Vos désirs sont mes nuits) ainsi que d’un festival du film, Désir, Désirs où Barbi(e)turix avait eu la chance d’être invité l’année dernière. Un festival de cinéma qui prône l’ouverture d’esprit en abordant des thématiques tels que le genre, la sexualité etc. La lumière au bout du tunnel.

Lesbienne de service

En fait, être lesbienne à Tours, c’est  avoir l’impression d’être prisonnière d’un monde hétéronormé ou aucune autre orientation sexuelle ne peut s’affirmer (hormis le jour de la Gay Pride, bien sûr). Tours est une ville où, en tant que lesbienne, on a la sensation d’étouffer. La raison principale : ne pas avoir d’endroits « privilégiés ». Cela peut sembler mince comme argument, ET POURTANT ! Parce que même si l’on n’aime pas forcément être impliquée dans « le milieu », ce genre d’endroit permet de faire des rencontres, amoureuses ou amicales, d’échanger sans avoir à expliquer, renseigner… Parce que faire son coming-out tous les quatre matins devient vite répétitif. 
Parce qu’on devient vite la gouine de service.

Du coup, tomber sur une fille lesbienne ou bisexuelle dans un contexte « social », même si aucun échange n’adviendra forcément par la suite, donne cette impression de stupeur mêlée de tremblements : « MON DIEU ! UNE GOUINE/BI ! Ouf, l’espèce n’est donc pas totalement en voie d’extinction ».

C’est un peu triste, hein ? Eh bien, c’est Tours et malheureusement, ça ne risque pas de changer de sitôt… Arg.

An Si

 

Be Sociable, Share!

46 Comments

  1. Lyanes says:

    Mais je t’aime toi !!!
    Tellement vrai. ( Bon, t’oublie le Narbey, bar gay friendly s’il en est …. )
    Mais sinon …. “Tours est une ville où, en tant que lesbienne, on a la sensation d’étouffer.” Je valide. Et c’est l’une des raisons qui font que je me caaaaaasse d’ici.
    ( à nuancer cependant, la vie lesbienne se fait par cercle. Et y’en a une fouletitude ici, “à c’qui parait”. )

  2. An Si says:

    AUSSI OUI (je m’en doutais). Il faut que j’y retourne.

  3. Zlaka says:

    C’est quoi ce sujet inutile.
    “Etre Lesbienne a tours” Déjà “etre”, ya des guides ou quoi ? puis sa change en fonction des villes?

  4. Blablabla says:

    Hahaha mon dieu j’en mourrais de rire…
    Ha j’aime tellement cette ville, ma ville, et pourtant c’est vrai qu’est ce qu’on s’y sent SEULE. Croisé des pd et des goudou en ville c’est aussi rare que de voir un ours polaire en afrique. Quand je vois des gens de notre tribu c’est limite si je demande pas à ce qu’on me pince ou si je me sent pas obligé de dire “Haaaaa une goudouuuuuuu”.
    Pathétique hein ?!

    J’habite depuis trois moi a paris et la je rencontre enfiiiiin des gens de mon espèce bon dieu, enfin possible de se faire des amitiés lesbiennes et gay, enfin possible de parler de fille avec d’autres filles.
    A tours pour faire des rencontre je me sent obliger de me trainer au GI. C’est sympa hein… mais bordel on voit toujours les même gens, et des que ya des ptites nouvelles tout le monde saute dessus O.o… Et puis question son vaux mieux laisser ses oreilles au vestiaire.

    Mais sinon cette ville et très agréable a vivre… Y fait bon vivre a petit Tours d’amour :D

  5. A. says:

    J’suis fan de ton article. Tellement vrai, ce vide intersidéral qui étouffe autant ! Je commence à désespérer perso ^^

  6. JJett says:

    Bientôt Angers? :)

  7. Stephane says:

    Je suis un mec je suis un passionné je suis amoureux je suis comédien je suis parfois un peu l’ours je suis fan de littérature et de theatre je suis tellement de chose ah oui je suis aussi hétéro mais ça me semble pas être le premier truc qui me caractérise j ai pas mal de copain et copine qui je l ai appris plus tard ne partage pas mon orientation sexuelle ils et elles sont en couples ou non avec d autres ils et elles et je trouve ça parfaitement normal tout comme je trouve tout a fait normal qu ils puisse donner un cadre légal a leur union s il le désirent et s ils veulent faire la bêtise de se marier qu ils puissent le faire je l ai bien fait une fois moi….mais ce qui pourrait me rendre intolérant c est ton article Je ne supporte pas le communautarisme quel qu il soit et donc tours ne serait pas une chouette ville parce qu elle a pas sa boatagoudou? Je trouve ça naze une de mes meilleures amie qui est lesbienne me dit qu elle n a aucun mal a draguer le seul truc qui me gêne c est qu elle puisse me piquer celles sur qui je louche….pourquoi? Quel est ce besoin compulsif de communautarisme pourquoi des lieux réserves? Putain l égalité c est tout le monde ensemble sans distinction!

  8. Shane says:

    Non mais qu’est ce qu’il faut pas lire… Sérieusement ?! Tu m’étonnes que j’aime pas du tout la mentalité lgbt… Ça m’étonne pas que ce soit le vide sidéral pour certaines quand tu lis ça… La remise en question peut avoir du bon, parfois, tu devrais peut être essayer ! Parce que c’est pas en étant hautaine et mieux que tout le monde que t’arriveras à faire des rencontres…

  9. Artemisia.g says:

    Putain ça s’excite sous cet article! Faut pas toucher à Tours, apparemment ;)

    Plus sérieusement, j’en arrive encore à être surprise de voir à quel point les mecs hétéros qui nous font la magnanimité d’être “tolérants”, “open-minded”, blabla, sont inconscients de leurs privilèges de dominants! ça doit être tellement bon d’être aveugle, de pouvoir jouir de l’espace public et des lieux de convivialité comme on l’entend, parce qu’on est accepté dans cette société faite pour nous les hétéros, qu’on a sa place partout! ça semble tellement normal, que ça paraît tout aussi normal de taper sur ces connasses de gouines qui osent revendiquer des lieux où elles se sentent bien, où elles ne rsquent pas d’être agressées, d’avoir des remarques reloues, concupiscentes, dégueulasses, où elles peuvent draguer et rencontrer d’autres gouines dans le désert de straight land. Non les meufs, vous ETES COMMUNAUTAIRES et ça c’est pas bien, ce qui est bien c’est de fermer sa gueule et de vivre selon nos règles hétéros! Ben oui c’est ça l’égalité! hahaha

  10. David says:

    Marrant cet article. Que l’auteure se rassure tout de suite, les hétéros ne font pas spécialement plus de rencontres dans des bars/boites, c’est d’abord et avant tout un truc de beauf, et ce sans distinction de couleur de peau, de religion ou d’orientation sexuelle.
    Un commentaire illustre tellement bien la situation, il s’agit de faire des “amitiés lesbiennes et gay”, comme si l’orientation sexuelle de ton prochain allait le rendre plus attachant ou plus sympathique… Ce qui sort de la bouche d’un individu est le plus souvent plus intéressant que ce qui y rentre. Une boite de merde restera une boite de merde, si en plus elle a vocation sexualisante pour se conformer à une orientation, quelle qu’elle soit, cela en devient une boite de merde glauque, et ce même – et surtout – dans le monde des hétéros. Sauf indication contraire, on va dans un bar avec des amis discuter le bout de gras, on va en concert écouter de la musique, on va en boite pour danser. Et la carte des cocktails comme la programmation se réduit comme peau de chagrin avec la taille de la ville.
    Pour avoir grandi dans une ville de 20 000 hab., les noirs/gays/lesbiennes “de service” (rayer la mention inutile) se marrent bien de votre blague consistant à regretter qu’il n’y ait pas de bar lesbien dans une ville de 130 000.
    Si l’auteure veut un bar lesbien, elle n’a qu’à le monter. Quand mes potes de Tours en ont eu ras-le-bol de se farcir de la musique de merde dans les clubs, ils ont monté leur festival. Mettre les mains dans le cambouis, oui, se plaindre… à d’autres.
    Finalement, dans cet article, l’auteure revendique le droit aux lesbiennes d’être des beaufs comme les autres, aller en teboi pour tirer un c… pour draguer et parler c… parler filles.
    Rapport aux propos ci-dessus, il ne s’agit pas de demander aux LGBT de faire preuve de “tolérance” ou autre terme galvaudé, il s’agit de se demander quel intérêt y-a-t-il à revendiquer les comportements hétéros les plus déplorables.

  11. LEDYS says:

    Bonsoir,

    dans le cadre de mon BTS je réalise un court métrage sur l’homosexualité, qui fera l’objet d’une évaluation pour l’examen (donc c’est sérieux !).
    Nous sommes originaires de Vendôme et pouvons si besoin nous déplacer sur Blois ou Tours.
    Du coup, nous recherchons toute personne susceptible de témoigner.
    Nous souhaitons favoriser l’intégration de l’homosexualité aux mœurs en montrant qu’il ne s’agit pas d’une maladie mais d’une forme de sexualité à part entière.
    Les personnes désireuses de participer à visage découvert ne courent pas les rues alors n’hésitez pas à nous contacter si vous être prêt(e) à nous donner un coup de main ou désirez avoir plus de renseignements.
    Notre page Facebook :
    https://www.facebook.com/picvendome
    Bonne soirée à toutes et à tous.

  12. neelhe says:

    je pense que l’article a été écrit rapidement, nulle mention du Narbey, bar plus que gay friendly, et du Bartok, tenu par deux femmes, ni de l’assoc Tours angels. Dommage. Parce qu’il fait bon vivre ici. Et Paris n’est qu’à une heure, pour celles qui veulent plus de fun et de chic centralisés ! :-)

  13. Tchatcha says:

    C’est quand même triste ce communautarisme et cette hypocrisie:je m explique pourquoi avoir besoin de rencontrer des gays et ne pas avoir d idées derrière la tête ,en quoi avoir un endroit qui grouillerait de lesbiennes serait un gage de rencontres.
    Un hetero dans un bar va t il forcément rencontrer une femme ou se faire un pote.
    Le milieu lesbien est fait de drames ,d histoires d amour à la Dallas,à Paris ou dans une autre grande ville on fait vite me tour en matière de rencontres lesbiennes puisque même si tu ne connais personne ,toi on te connait.
    Article intéressant .
    Bien écrit ,une lesbienne qui ne fait pas de fautes d orthographe c est beau.

  14. elohana says:

    cette article est plutôt cool! Qui veut me faire découvrir les plaisirs lesbiens ? je vous attend :p

  15. KellyMcCols says:

    J’aime bien ton article, moi personnellement je suis à Tours depuis Septembre et je suis jamais sorti pour cause je connais personne, je me vois pas aller en boite toute seule et encore moins dans les milieux gay lesbiennes. Mais malgré tout sa a tu connu du monde sur Tours ? ^^

  16. Lilmoon says:

    Merci pour ton article. C’est vrai qu’on est vite seule, à Tours. C’est dommage, c’est pourtant sympathique!

  17. eb says:

    Sympa ces echanges…moi qui m apprete a venir vivre a Tours je m interroge quand meme du coup. Pourtant jusque là j etais tres contente de cette perspective ! Demarrer une nouvelle vie mais aussi faire des rencontres de filles qui aiment les filles mais sans pour autant être dans un ghetto. Ca n a pas l air gagné d avance vu l article qui lance le debat et le peu d adresse de bar lesbien par exemple.

  18. Berry says:

    Salut. Je suis tout à fait d’accord avec l’article. Voilà un mois et demi que j’habite à Tours et je n’ai rencontré personne mis à part un couple de lesbiennes qui étaient apparemment choquées du fait que j’en sois une. Il y a beaucoup de monde ici loin de moi l’envie de faire une sépara entre homos et hétéros…mais paris me manque, ça fait du bien parfois d’arriver dans un bar où tu sais que tu ne seras pas jugée, dénigrée pour ton apparence où autre. Bref je serai ravie si par cet article je faisais connaissance avec quelques personnes. Bien le bonsoir!

  19. T. says:

    Article amusant et assez réaliste sur la vie gay à Tours, même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec l’affirmation selon laquelle il n’y aurait pas de gays et lesbiennes à Tours. Ouvrez les yeux, y’en a partout, même si ils/elles ne se croisent pas forcément dans des lieux consacrés à la drague gay.
    Je suis d’accord qu’un bar de filles sympas manque depuis la fermeture du 18, en particulier pour celles qui cherchent à faire des rencontres, mais perso je vis ma vie de lesbienne à Tours depuis bientôt 6 ans et pour rien au monde je ne partirais (bon sauf si c’est parce que Natalie Portman m’a demandée en mariage), j’aime trop ma ville, il y fait bon vivre, y’a plein d’endroits sympas et jamais je n’ai reçu une seule réflexion homophobe.
    Donc Berry, si tu repasses par là et que tu veux aller boire un verre avec une lesbienne qui aime Tours, n’hésite pas à me faire signe !

  20. PetitePauline says:

    Je suis une jeune femme de 19ans qui veux juste une femme entre 18 et 20ans pour connaissance et plus si affinité… :D

  21. Berry Day says:

    Salut, je viens de Grenoble, je ne suis pas vraiment adepte des lieux de l’entre soi, pourtant il m’arrive d’avoir envie d’y faire une pause, Tours n’est une ville sympa pour cela…

  22. Léa Bouissou says:

    Hello!
    j’arrive un peu tard après tout ces commentaires… Je suis d’accord, a tours il n’y a pas de lieu lesbien hyper connus de tous, j’ai moi meme du faire des recherches minutieuses sur internet car je ne savais pas s’il y en avait à Tours, et j’ai même pas encore osé y aller ;)
    Mais sinon je pense qu’il ne faut pas pousser jusqu’a dire qu’il n’y a pas de lesbiennes à tours, il y en a plus qu’on ne croit, seulement on ne porte pas toutes l’inscription “goudou” sur le front ;P c’est vrai que les bars gays/lesbiens peuvent faire penser à une certaine ghettoïsation et non à l’égalité, mais c’est un des seuls endroit où on est sure de trouver des personnes qui ont les mêmes attirances que nous, sans à avoir à faire le tour des filles du bar en leur demandant si elles sont lesbiennes ;P en plus, là bah on est pas jugé sur notre orientation sexuelle. Enfin c’est mes aprioris, maintenant faudrait que j’aille visiter ces bars de Tours :)

    Berry, PetitePauline j’ai aussi 19 ans (mais moi je ne me preoccupe pas de l’age des gens) et je ne suis pas contre de nouvelles connaissances, même pour de la simple discut’ de temps en temps! ajoutez moi sur facebook si le coeur vous en dit ;)

  23. Berry says:

    Je ne suis pas repassée depuis en pensant que personne ne répondrait…
    “T.” si ça te dit toujours de boire un verre…FB : Berry Kaya ou http://www.facebook.com/Bluberry2491 c’est plus facile.

    A bientôt j’espère

  24. noemie says:

    Bonjour a tous et à tous ,
    je suis arrivée à tours il y a 1mois et je me demandais ou sortir donc qu ai je fait taper dur google ” bar gay à tours ” et he tombe sur ce fameux forum fort simatique :-)
    Et oui à tours il n y a pad grand chose de gay et pourtant elle aspire a etre arc en ciel cette ville:-):-):-):-)
    si cela dit à qui que c soit d ouvrir un groupe de Facebook sur les lesbienne à tours sapeut etre fort intéressant voici mon facebook ” noemy geff” .
    28 ans :-) :-):-)

  25. Side Psycko says:

    Bonjour, bonjour

    Je suis des alentour de Tours mais j’y est passée 3 ans non stop pour mes études (la galère…)
    Et il est vrais que en Touraine en général il est difficile de trouver des endroits pour faire des rencontres, ou alors il faut avoir une sacrée chance, mais mise à part le jour de la gay pride faut pas se leurrer c’est bien mort à Tours.
    Effectivement il y a bien quelques boite, mais v’la le truc, l’idée s’affiche direct, quand tu débarque tu te fais regarder sous toute les coutures et il ne faut pas espérer une rencontre autre qu’une rencontre d’un soir, ce qui est bien dommage…
    On vas finir par devoir ce balader avec une pancarte lol

    Noemie ton idée de groupe fb peut être une très bonne idée ^^

  26. Lyse says:

    Bonjour,
    Sans faire d’angélisme Tours reste une ville où il fait bon vivre même en tant que lesbienne ;A l’évidence, cette ville manque d’un lieu pour se retrouver sans quiproquo ;A il semble que ce forum recel les énergies pour faire évoluer les choses. L’idée de Noemei est peut être un bon axe…

  27. My says:

    Cet article m’a franchement plus .
    Aujourd’hui je cherche à me situer car je ne sais si je suis bi ou lesb ..et là je suis à la recherche d’un endroit où je pourrai faire. Des rencontres de lesb ou bi et c’est pas évident d’en trouver .
    Alors svp aidez moi .
    Merci

  28. Ju says:

    Récemment arrivée sur Tours, je sens que l’intégration ne va pas être simple !! En Touraine chacun reste dans son coin alors ??? Je ne suis pas fan du concept “étiquette lesbien” mais comment rencontrer des personnes de la même orientation sexuelle ? La plupart des commentaires datent un peu, y a t’il de nouveaux endroits ou l’on peut faire des rencontres sympas, voir de nouvelles têtes, des filles qui aiment les filles mais sans vouloir forcément leur sauter dessus ? Merci pour vos réponses les tourangeaux :)

  29. Léa Bouissou says:

    Ju et bien en deux ans rien n’a vraiment changé …. Pas de bar lesbiens à l’horizon … J’ai aperçu sur instagram un groupe de filles qui sont en contact ( j’avoue je n’ai même pas osé m’incruster dans leur groupe, même si j’en connais quelques unes) mais elles sont jeunes (ou du moins paraissent) et forment un cercle qui parait a priori (je précise à priori car j’en sais trop rien) un peu fermé.
    Je suis sur Paris pour une courte durée, je m’attendais a plus mais je vois quand même nettement la différence avec Tours !! Il manque vraiment un bar ou du moins un endroit ou se retrouver, que ça soit pour faire des rencontres amicales ou plus !

  30. T. says:

    Bonsoir Ju,

    Je ne sais pas pourquoi j’ai reçu une alerte m’informant que tu as commenté cet article que j’ai visité il y a plus de deux ans ! Toujours pas d’endroit “special gay” à Tours, mais plein de bars sympas ! Alors si quelqu’un passe dans le coin et veut aller prendre un verre, ce sera avec plaisir.
    Je fais partie des filles qui aiment les filles sans vouloir forcément leur sauter dessus (au moins pendant les 10 premières minutes) ! ;)

  31. Ju says:

    2 ans plus tard et toujours la même histoire alors ! Ça a le mérite de relancer un peu cette discussion pour (peut être) de nouvelles rencontres en 2016 :) Une petit verre, de nouvelles têtes, une nouvelle ville ! Je dirais bien oui ;)

  32. TitiN says:

    Bonjour,
    Est ce que quelqu’un connaît les apéros contact organisés par tours angels au narbey ? il y en a un le 30juin
    … Je cherche a rencontrer du monde mais pas facile de s’intégrer dans des groupes déjà existants.

  33. Caro says:

    Coucou à toutes! Je viens de tomber par hasard sur ce blog. Et je suis tout à fait d’accord avec vous!! Je suis en couple, mais qq fois j’ai juste envie de faire de nouvelles rencontres pour papoter, boire un verre sans devoir faire mon coming-out lol Alors… Oui si l’envie de boire un verre vous prends, ca serait avec plaisir !

  34. TitiN says:

    Caro, tu sais comment on peut se contacter en message privé via ce blog ??

  35. myra says:

    bonsoir
    savez vous s’il y a des soirées organisées dans le courant du mois d’aout histoire de fait des rencontres ;echangés
    merci

  36. Kali says:

    Bonjour,
    J’emménage à Tours fin août et j’aimerais bien faire des rencontres ! Si vous avez des idées, ou je groupe Facebook, avertissez-moi !
    Merci ! :)

  37. Kali says:

    Bonjour,
    J’emménage à Tours fin août et j’aimerais bien faire des rencontres ! Si vous avez des idées, ou un groupe Facebook, avertissez-moi !
    Merci ! :)

  38. Léa B says:

    Ju, Kali, Caro, My, Lyse .. et toutes les autres, du coup un groupe facebook serait une bonne idée ( as t-il déja été crée depuis le début de la conversation ?) ça nous permettrais de se retrouver autour d’un verre de temps en temps ou que certaines puissent proposer des sorties … what do you think ? si tout le monde est opé je veux bien le créer ça serait un bon début ..

  39. Kali says:

    Je suis totalement pour. Et ce serait sympa d’écrire un nouvel article pour le promouvoir ! Merci pour ton engagement

  40. Shane says:

    Salut a vous tous, vos commentaires etaient plutot plaisant à lire.
    Je partage un certain nombre de vos point de vu, avez vous du coup
    créer ce groupe?

    Au plaisir de vous lire.

    Shane

  41. Bd says:

    Bonjour,
    Ma question est la même que Shane!^^ Avez vous pu creer ce groupe ?
    Bonne soiree

  42. Ju says:

    J’ai fouillé sur fcbk mais je ne trouve rien …. Si quelqu’un trouve la page je veux bien l’info

  43. Bab says:

    éh bien la même…est-ce que le groupe a été crée ? si oui comment le rejoindre ?

    bon dimanche…

  44. jessica says:

    oui c’est mort moi je galéééére et je sais plus quoi faire –’ attendre la gay pride….

  45. Emma says:

    bonjour à toutes,

    Si le groupe est de ce monde quel est son nom,je désespère toute seule nouvelle dans la région.

  46. Leeeee says:

    Alors allons-y!
    On se retrouve quelque part à Tours, on crée des liens, avec toutes celles qui cherchent à sortir.. Ce sera à nous ensuite de se créer des sorties (culturelles, sportives, détente, soirées..) sur le principe d’On Va Sortir (que je fréquente un peu, mais qui est gayment vide), d’en parler à vos contacts.. Si on ne trouve pas, on crée! :)

    La p’tite chose (ça fait au moins 10 ans que je n’y suis pas allée) à 21h vendredi 21 décembre??

Leave a Comment

*