KHart_FOTOSHOW1_188e1

MISS M.E : Vintage et romance musicale

La musique de MISS M.E alias Meghan Edwards dans le civil est ce que l’on pourrait qualifier de « denrée rare ». Pas encore d’album, encore moins d’EP – celui-ci étant actuellement en cours de production dans un studio Berlinois peut-être –, elle se fait timidement connaître par le biais d’un Soundcloud peu fourni pour le moment, de clips fait main à la Lana Del Rey et de concerts gentiment sauvages dans des bars américains. Peu d’informations à première vue et pourtant.

 

Inconsciemment, Meghan Edwards, (très) jolie blonde à jolies tatouages peut vous sembler vaguement familière. Petit indice, vous l’avez sûrement vue s’ébattre amoureusement dans le clip Super 8 de la vagabonde musicienne et accessoirement actrice (Augustine), la bien nommée Soko. « We might be dead by tomorrow »  sorti l’année dernière, était, en même temps qu’un coup de cœur général, un hymne bio à l’amour entre la musicienne elle-même et à première vue, sa petite-amie, Meghan Edwards.

Mais il serait réducteur et simpliste de résumer MISS M.E au personnage secondaire d’un clip romantico-vintage. Ancienne chanteuse du groupe Black Bow , elle a accompagné le groupe La Femme pour sa tournée américaine. Megan Edwards nous grise de sa voix chaude et rétro. On s’imagine en Californie, un verre de limonade glacée à la main, une paire Wayfarer sur le nez, transportée par cette petite montée d’endorphine que nous ressentons après avoir fait l’amour.

MISS M.E, c’est donc ça : des chansons aux paroles nostalgiques, fredonnées sur une musique  entraînante, d’ inspiration Peggy Lee, Nancy Sinatra et autres Elliot Smith. Une atmosphère à mi-chemin entre les films adolescents de Gus Van Sant et les livres de Bret Easton Ellis. La côte Ouest comme si on y était. 
MISS M.E fait  partie de ces artistes en pleine éclosion dont on attend la suite avec impatience.  On vous tiendra amoureusement au courant.

 

An Si

 

Leave a Comment

*