vlcsnap-2013-06-11-12h58m30s255

La chocha fait son cinéma

Trois ans après le documentaire Hooters, Anna La Chocha revient avec un long-métrage de fiction, en compétition à la 19e édition du Festival Chéries-Chéris, dans lequel elle interprète son propre rôle.

Le film est une mise en abyme, il en scène la réalisatrice dirigeant une équipe de tournage, attelée au premier long-métrage d’Anna, la protagoniste. Vous suivez ? Cette dernière, persuadée que ce projet va bouleverser sa vie, décide de faire un remake underground lesbien de Who’s afraid of Virginia Woolf ? de Mike Nichols (1966).

Car, le jour de ses 40 ans, Anna pense avoir raté sa vie : jet-setteuse excentrique, artiste iconoclaste et fauchée, elle vit aujourd’hui dans le garage d’une amie à Los Angeles. Sa carrière de cinéaste jusqu’alors en panne, est bousculée par sa rencontre avec la belle Katia, dont elle tombe amoureuse. Une rencontre qui la pousse à se dépasser et à réaliser le film qui changera sa vie.

Qui a peur de Vagina Wolf ? ne raconte pas une énième histoire d’amour lesbienne impossible mais l’ascension d’une femme qui, à l’aube de ses 40 ans, décide de prendre sa vie en main pour de bon. Tout comme dans son court-métrage La Dinde (qui sera également diffusé à Chéries-chéris cette année), Anna La Chocha dépeint le portrait d’une femme de sa génération, enfermée à sa manière dans un mode de vie qui ne lui convient plus – ou qui ne lui a finalement jamais convenu. Rythmé par des dialogues vifs et drôles, servi par une belle distribution, le film ne manque pas de légèreté malgré le portrait dépressif du personnage principal. C’est par l’humour et la persévérance qu’Anna s’en sortira.

Grâce à sa fantaisie attendrissante, elle trouvera aussi l’amour, mais pas celui que l’on croit. A mi-chemin entre le film de copains et le cinéma indépendant (le film a été en partie financé par une campagne de crowd-funding), l’esthétique du  film tient plus du “Do it Yourself” que du blockbuster, et c’est ce qui lui donne tout son charme. Car l’intérêt du projet réside précisément dans le fait de promouvoir la culture lesbienne. Financé par la communauté, réalisé par une équipe de lesbiennes, joué par des lesbiennes (dont plusieurs ex-L word)… La crise de la quarantaine n’aura jamais été aussi queer !

Qui a peur de Vagina Wolf ? Anna La Chocha, 2013. Projection ce soir le 16 octobre à 21h45 en salle 500. La projection sera précédée du court métrage La Dinde.

La bande-annonce :

Plus de La Chocha :

____________

A ne pas manquer également ce soir:

Concussion de Stacie Passon à 20h en salle 300.

 

Sarah

Sarah

Sarah parle de cul et d'amour mais aussi de bouffe vegan, de genre et de féminisme. Passion vélo et gingembre addict. Nouvellement vidéaste, elle espère flooder la toile de sa vision du porno. Twitter : @sarahdevicomte

Plus d'articles

One Comment

  1. Brunette Localicious says:

    C’etait vraiment bien. Bravo bravo à la Chocha !

Leave a Comment

*