IMG_9421

Du porno lesbien… Du vrai !

Les gouines n’aiment pas toutes le porno lesbien mainstream. Ce porno masturbatoire où le mâle, blanc, dominant, vient délivrer deux femelles aux lèvres bien roses de l’ennui certain d’un frottement monotone entre sexes faibles.

Personnellement, ce genre de porno a le don de m’agacer au pire, de m’arracher un fou rire nerveux au mieux. Symboliquement d’abord, ces films/vidéos ne sont rien d’autre que la matérialisation fanfaronne de la négation de la sexualité lesbienne en tant qu’acte sexuel à part entière. Ils sont la conceptualisation d’une idée trop répandue. Cette idée selon laquelle deux lesbiennes ne peuvent coucher ensemble, au sens premier du terme. Dès lors, l’industrie pornographique sert de caution, sinon de vecteur à la diffusion de cette idée. Quand on sait que ces dernières années, des sites comme Youporn ont vu leur audience exploser, la France totalisant à elle-seule plus de 400 millions de visites sur l’année 2012 (durée moyenne : 10 minutes/visite)… On comprend mieux pourquoi certains clichés ont la vie dure.

Ensuite, quand on s’est décidée à laisser de côté le scénar, le chevalier blanc, les lèvres trop roses et les ongles trop longs, il reste un « détail » (en effet, à ce stade-là, ce n’est plus qu’une bricole) : Avez-vous déjà vu une butch/andro dans les millions de vidéos qui apparaissent quand vous tapez lesbiennes dans votre moteur de recherche de Youporn and Cie ? Réponse : Non. Pourquoi ? Parce que Mr le consommateur lambda a tapé lesbiennes pour voir des meufs et non pas des substituts de meufs faire des trucs salaces entre-elles.

Du coup, une fois arrivée à la conclusion quasi immédiate que le porno lesbien sauce Youporn ne s’adresse pas aux gouines, surgit une question quasi existentielle dans le contexte de notre présente réflexion : existe-il quelque part dans cette charmante prairie qu’on appelle le web 2.0, des étables dont les proprios ont décidé de se scinder du troupeau pornographique de base ?

Eh bien oui ! Alléluia ! Dieu est grand ! Il existe en ce monde des sites pornos à destination de nous-autres.

Je commence par mon favori, celui que je conseille en priorité donc : www.crashpadseries.com Le site fonctionne comme une série dont les épisodes ne sont pas vraiment reliés. On ne peut pas dire qu’il y ait une véritable intrigue non plus. Cela dit, c’est bien filmé et on y trouve de vrais couples (à la ville, j’entends) ce qui est franchement agréable à visionner. Le très très bon point du site, c’est qu’il n’y a pas de scènes préconçues… En d’autres termes, aucune feuille de route, tout se décide au moment de la réalisation selon la volonté des actrices. Le mauvais point, évidemment, c’est que le site est payant et assez cher qui plus est.

Dans le même esprit, il y a www.gooddykeporn.com C’est un petit site canadien géré par Bren Ryder et qui a été inspiré par CrashPad. Bon point du site : Vous y verrez des pratiques que vous ne trouverez nulle part ailleurs sur le web. Site très diversifié avec une petite dominante BDSM, fisting. Gooddykeporn est lui-aussi payant.

Enfin, si vous voulez vivre une véritable expérience queer , il faut vous rendre là sans hésitation : www.indiepornrevolution.com. Le site propose des vidéos de Courtney Trouble, Judy Minx, Sadie Lune, Kay Garnellen entre autres.

Rania

 

Be Sociable, Share!

11 Comments

  1. timide says:

    article judicieux. merci R. !

    j’ai eu la bonne idée et la curiosité bien placée aussi de “checker” la qualité de crashpadseries.com lorsqu’il y avait encore des trailers et j’avoue que le travail de performer mené par sid blackovitch sur le thème des fluides était de loin à l’époque le plus audacieux pour donner un sens concret au porno queer en direction des F(emale) to F(emale) (dans le sens anglo-saxon du terme bien-sûr.)

    pas d’ambiguïté. du concret et de l’efficace. bref et ponctuel ! à l’époque, le top en la matière à mon goût de … circonstance mais qui n’a pas de vocation à vieillir en l’état selon mon opinion.

    je ne connais pas les autres sites mais enfin peu importe puisque barbieturix.com en aura parlé.

  2. Angela Merkel says:

    Il y a des nanas (dont moi-même) qui adorent regarder le porno straight mainstream. Et je ne trouve pas du tout excitant des pornos avec des butchs/trans. Elles ne me font pas mouiller dans la réalité et encore moins chez moi seule devant mon ordinateur.

    Par ailleurs, je vous conseille de regarder les scènes de Georgia Jones et Faye Reagan qui étaient ensemble à une époque et qui tournaient des scènes mainstream extrêmement réussites (excitantes).

  3. Angela Merkel says:

    Certaines nanas (dont moi-même) adorent regarder du porno straight mainstream. Par ailleurs, n’étant pas du tout excitée par les butchs/trans dans la vraie vie, je n’ai pas forcément envie d’en regarder seule chez moi devant mon ordinateur.

    Je vous conseille de regarder les scènes entre Georgia Jones et Faye Reagan qui tournaient à l’époque où elles étaient ensemble. Elles étaient très belles toutes les deux (excitantes).

  4. Moi says:

    Il y a également queerporntube :
    http://queerporntube.com/

  5. poissondor says:

    Yes Angela, le porno straight mainstream m’excite aussi, c’est juste autre chose. Pourquoi juger les types de porno, c’est du rêve, chacun son truc. Je ne crois pas à l’idéologie dans le fantasme, ça mouille, ça bande, ça nous échappe et c’est ça qui est beau.

  6. Mfle says:

    Question : pourquoi croyez-vous que ça excite forcément les lesbiennes ? Moi, voir des filles rasées et tatouées, franchement beurk. idem pour ma chérie. Et j’aime bien ce que fait Dana Dane, avec “Erocktavision” et Nikki Clover. Peut-être trop esthétisant pour certaines ? On peut être goudou et ne pas aimer forcément le queer, mais les femmes très femmes, qu’en pensez-vous ?

  7. Mfle says:

    merci, angela (!), je viens de regarder, c’est top les vidéos avec Georgia Jones et Faye Reagan !!! Voilà, ça c’est excitant, pour moi ! C’est curieux comme certaines goudous pensent encore qu’on est/aime toutes des butch…

  8. Steffich says:

    Rania, très chère Rania, je ne vais pas prendre la mouche parce que ça n’est pas nécessaire, mais encore une fois, il n’y a pas de VRAI porno lesbien, comme il n’y a pas de fausses lesbiennes…

    Je regarde (beaucoup) de porno lesbien mainstream, sur Tumblr notamment, et je t’avoue que dans 99% des cas, le mâle alpha dominant n’y est pas. Vraiment. Je comprends ton propos : deux filles avec les ongles hyper longs qui se trémoussent en attendant la bonne grosse queue de Bob le Bricoleur, effectivement, bon, ça se pose là. En revanche, à partir du moment où ça plaît à certaines, on va pas juger hein.

    Mais ça n’est tellement pas du porno lesbien mainstream, loin de là… En tout cas, selon moi. Y a plein de types de porno différents, tu les cites d’ailleurs, t’as du queer plus ou moins trash, du BDSM, même du porno burlesque ?! Faut que je retrouve cette meuf, d’ailleurs, c’était marrant.

    Pour moi, le problème du porno lesbien mainstream, c’est qu’il ne met en scène que des fem blanches. Oui, elles sont excitantes, bien sûr. Mais c’est vraiment super chiant quand tu trouves les Women Of Color (toute nana qui n’est pas caucasienne, en fait), les pas minces, les trans, les butchs, les tatouées… vraiment excitantes aussi. Alors oui, merci au queer porn, heureusement qu’il existe… mais on gagnerait à voir plus de mélange entre les genres, franchement.

  9. Mandy says:

    Moi j aime melanie coste,nataly gode et georgia c est trops bien on adore tous ca

  10. Sabrina ramoul says:

    Mon kiff moi ce sont les scenes de nikki Rhodes lesbienne …
    Ma femme et moi on adore . On mouille très souvent devant…

  11. Emma says:

    Effectivement, j’adore les butchs, les pas minces, les trans, les tatouées, les vraies femmes… Et marre de voir un gros con qui apparaît sur scène à un moment où il n’est pas du tout requis… Marre de trouver des scènes chiantes, intéressantes… Dommage que les sites soient payants…

Leave a Comment

*