skandalon

DU BLEU AU ROUGE, LA NOUVELLE BD DE JULIE MAROH

Rouge. C’est, logiquement, le premier mot qui vient à l’esprit pour qualifier Skandalon, le nouveau roman graphique de Julie Maroh, paru le 11 septembre. L’auteure du très remarqué Le Bleu est une couleur chaude revient avec un album violent et intense, sorte de fable mythologique où se mêlent critique sociale et tragédie grecque.

Tazane, 27 ans, est une icône du rock, adulée par des fans qui boivent ses paroles comme s’il était un dieu vivant. Passionné, arrogant, égoïste, parfois violent, le chanteur accumule les scandales. « Skandalon » signifie littéralement « pierre qui trébuche » en grec. Chaque coup d’éclat est pour Tazane une nouvelle chute. Face à lui, la foule et les médias attendent avec avidité de voir s’il se relèvera.

« Skandalon, c’est le désordre », résume Julie Maroh sur son blog. Au début du livre, Tazane est au sommet. L’histoire commence au moment où le miroir se brise. Petit à petit, il devient incontrôlable, jusqu’à commettre l’irréparable, et s’engouffre dans une spirale autodestructrice. « Il fait partie de ces personnalités qui se retrouvent démesurément adulées, populaires, avec un pouvoir considérable sur les autres, jusqu’au moment OÙ… », explique l’auteure.

Skandalon est un album qui commence par la fin, et qui joue sur des ressorts narratifs assez convenus. Alors non, l’histoire – et son dénouement – ne risquent pas de surprendre le lecteur. Ce qui importe, c’est le chemin ; la manière dont Tazane atteint un point de non retour, la façon dont cette idole chute de son piédestal. Skandalon, c’est aussi une expérience visuelle : le dessin vibrant de Julie Maroh et ses couleurs happent le regard sur 145 pages.

Marie

Skandalon (éditions Glénat), paru le 11 septembre 2013. 152 pages. Prix : 18,50 euros.

2 Comments

  1. Pwick says:

    Je viens de me faire la meme blessure au doigt! Merci Marie pour ces images qui me rappellent la douleur que j’endure!
    Sinon, super article, encore une histoire de Julie Maroh qui donne envie d’être lue, cette auteure a un talent infinit.

  2. timide says:

    le titre est classieux !

Leave a Comment

*