618331

Psycho Delia : ” Je préfère faire de la musique avec des filles “

Psycho Delia, boule d’énergie pop art féministe, n’est autre que le second visage des célèbres anglaises de Robots In Disguise. Pour son grand retour sur la scène, mais cette fois-ci, quasiment seule, Dee Plume arbore un look tout en couleurs et des chansons féministes coup de poing, inspirées de ses propres expériences. “Quand j’écris des chansons sur ma vie, c’est un peu pour essayer de régler des problèmes”, nous confie-t-elle. Rencontre.

Un projet solo, rien qu’à toi, c’est quelque chose à laquelle tu penses depuis longtemps, même quand tu étais avec Robots In Disguise ?

En fait Psycho Delia n’en est pas à sa première vie. Il y a plus de 5 ans, Elisha Smith Leverock (réalisatrice de nos clips Turn It Up et Wake Up) et moi, on a commencé à écrire des chansons et à mixer dans des soirées sous le nom de Psycho Delia & The Ward. Ensuite, j’ai continué mais en changeant le nom en Psycho Delia V  The Ward, avec Fay Milton ce coup-ci (batteuse de Savages). D’ailleurs, c’est elle qui fait la batterie pour certains des morceaux qui vont sortir, dont Short Arms, Short Legs, 2 Degrees Of Separation, The Ooo & The Eee et My Own Language. Cela faisait 10 ans que j’étais avec Robots In Disguise, il était temps de lancer mon truc en solo, et de continuer à le faire entourée de filles. Je préfère de loin faire de la musique avec des filles.

Ça te fait quoi de tenir toute seule les rênes du projet maintenant ? Beaucoup de pression ?

Être seule à porter un projet, ce n’est vraiment pas facile ! Sur scène, c’est ma voix et ma guitare qui créent la mélodie, du coup, presque tout repose sur mes épaules.

Du coup, je suppose que tu donnes encore plus de toi, de ta vie, dans tes chansons, sur scène. Tu peux nous parler de la chanson 2 Degrees Of Separation ? C’est inspiré de ta vie ?

Oui, cette chanson parle de mon ex. À la fin de notre relation, on ne faisait que sortir, sortir, sortir. Fréquenter des gens que je n’appréciais pas. Il a fini par sortir avec une de ces filles.

C’est quoi le truc qui t’inspire le plus pour écrire ?

Ce qui m’arrive tous les jours. Au final, quand j’écris des chansons sur ma vie, c’est un peu pour essayer de régler des problèmes. Don’t Fuck Your Producer en est un très bon exemple.

Et la peinture que tu arbores dans le clip de la chanson ?

Ça c’est à cause de la réalisatrice de la vidéo, Patrycja Grimm. Elle est très douée en maquillage, et comme j’ai toujours voulu être une guerrière, je suis devenue en quelque sorte… sa toile !

Tu prépares la sortie d’un album là ? Dans la lignée de Robots In Disguise ou quelque chose de complètement différent ?

Pour le moment, je vais sortir des singles. Le prochain à sortir est Short Arms, Short Legs. Et surprise, je l’ai même enregistré en français (“Bras Courts, Jambes Courtes”)! J’espère que le public français va aimer ! Tu sais, au final, je n’étais que la moitié de Robots In Disguise, l’autre moitié, c’était Sue (Denim) du coup, les singles à venir seront très différents. Psycho Delia, c’est plus du pop art rebelle féministe.

Et pourquoi ce nom, Psycho Delia ?

Parce que je m’appelle Delia et que je suis une boue d’énergie. Le nom insiste sur le côté rebelle de ma musique.

Tu te considères comme féministe ?

Totalement.

Et les Pussy Riots, tu en penses quoi ?

J’ai joué avec Savages, l’autre soir au Powerlunches dans le quartier Est de Londres. On voulait lever des fonds pour leur cause. La Russie est un endroit où il ne fait pas bon être homo en ce moment vu que c’est devenu… illégal ! J’aimerais dédier notre concert de vendredi à tous les gays de Russie et aux Pussy Riots, qu’elles reçoivent notre message de soutien en prison. J’espère que quelqu’un filmera !

On fait passer le message ! Tu as conscience d’être devenue une sorte d’icône lesbienne avec Robots In Disguise ? C’est quelque chose à laquelle tu t’étais attendue ?

Pas vraiment non, mais je sais que les jeunes filles “indies” nous aiment beaucoup, surtout en Angleterre. J’ai fait un concert il y deux semaines a la bibliothèque de Holborn a Londres, et c’était rempli d’adolescentes, toutes plus ou moins habillées comme moi et très excitées à l’idée de me rencontrer. C’était très touchant. Les Robots In Disguise ont toujours été très soutenues par la scène lesbienne en Europe. On nous avait invitées pour jouer au festival lesbien L Beach en Allemagne et j’ai également mixé chez Moune pour une soirée Corps Vs Machine (sourire).

Au fait, tu as fait quoi entre Robots In Disguise et Psycho Delia ?

J’ai.. tenté de rester en vie.

Et Sue, elle en pense quoi de ton nouveau projet ?

Elle m’a dit qu’elle avait adoré le clip (sourire).

Quand tu ne fais pas de musique, tu aimes faire quoi ?

Gagner de l’argent.

Tu te sens comment cette fois-ci, à quelques jours de ta perf de vendredi soir ?

Je suis sur-excitée, mais je ne mouille pas encore ! (clin d’oeil).

 

Psycho Delia sera en live pour la WET FOR ME, vendredi 06 septembre à La Machine du Moulin Rouge. Toutes les infos ici.

 

 

Adeline

 

 

One Comment

  1. timide says:

    on l’a vu et écouté à la dernière WFM 3.0 et j’ai trouvé “leur” show divertissant et musicalement bien péchu. (la petite batterie blonde a bien fait son taf.)
    une extravagance et un exotisme qui m’a relativement rappelé peaches néanmoins, donc rien de très nouveau. mais une présence “punkish rock” bienvenue comme break entre acid arab et louisahhh !

    encore une belle sélection pertinente (bien que je le redis @ LUBNA, je ne suis pas très contente de payer une com débile a digitik quand il y a prévente).

    par ailleurs, bravo les furieusement filles ! :-)

Leave a Comment

*