Marseille/Paris Saint Germain- Finale -Coupe de France-

La Fifa s’inquiète de la Russie

Alors que les défenseurs des droits de l’homme appellent au boycott de Jeux Olympiques d’Hiver 2014 qui se dérouleront à Sotchi en Russie, la Fédération Internationale de Football (FIFA), organisatrice de la Coupe du monde 2018 qui se tiendra également en Russie, a demandé des “clarifications” à ses autorités sur la loi interdisant la “propagande de l’homosexualité”.

“La FIFA a demandé aux autorités russes des clarifications et plus de détails sur cette nouvelle loi”  a développé l’organisme avant d’ajouter qu’une “tolérance zéro contre la discrimination fondée, entre autres, sur l’orientation sexuelle” faisait partie de ses codes de conduite. Aussi, elle “s’attend à ce que toutes les personnes dans un pays hôte de la Coupe du monde de football, qu’ils soient supporteurs, joueurs, membres officiels ou des médias, vivent une grande Coupe du monde, indépendamment de leur orientation sexuelle (…) La Russie s’est engagée à fournir à tous les visiteurs et les supporteurs un accueil chaleureux et à assurer leur sécurité”. 

Une loi floue

En juin dernier, le parlement russe avait adopté cette loi en une semaine malgré les nombreuses protestations qui eurent lieu à travers tout le pays. Elle condamne : “La diffusion de toute information susceptible d’éveiller l’intérêt des mineurs envers ce type de relations.” Une définition peu claire qui permet à la Russie de condamner quiconque évoque l’homosexualité dans ses propos, au sein d’un article ou d’un film etc. Des amendes sont prévues pour les citoyens, des fermetures pour les médias et le parlement promet des sanctions plus importantes quant à la diffusion de ce type de propos sur Internet.

Autre loi homophobe promulguée par la Russie en juillet dernier , l’interdiction pure et simple pour les couples homosexuels, d’adopter un enfant. Une mesure “destinée à garantir aux enfants une bonne éducation harmonieuse et à protéger leur mentalité des tentatives d’imposer un comportement sexuel non traditionnel, ainsi qu’à éviter des complexes, du stress et des souffrances mentales”.

Pétition

Afin de contrer ou tout du moins de protester contre ce déferlement homophobique en Russie, une pétition initiée par le mouvement All Out -comprenant 350 000 signatures - a été déposée le 7 août dernier auprès du Comité International Olympique (CIO) afin que ce dernier prenne les mesures nécessaires pour qu’aucun athlète ne soit poursuivi ou arrêté “avant, pendant et après” les JOd’hiver.

Le Comité qui avait alors, demandé lui aussi, des “éclaircissements”sur cette loi s’est vu répondre par le ministre des sports russe, Vitali Moutko, qu’elle pourrait s’appliquer aux athlètes étrangers également en les punissant d’une amende de 100 000 roubles (2300 €) et jusqu’à 15 jours de détention avant expulsion du pays. Le politique ensuite ajouté que “personne ne leur interdit de venir à Sotchi tant qu’ils respectent la règle”. A bon entendeur…

Angie

Angie

Caution bisexuelle de BBX, Angie écrit sur le cinéma et les arts. Mais en vrai, elle aime surtout les paillettes et les sequins dorés. Twitter : @angelinaguiboud

Plus d'articles

Leave a Comment

*