photo (1)

Grande-Bretagne : mariage homo, done !

 

L’accouchement imminent de Kate Middleton a failli occulter la (vraie) information de la semaine : les députés britanniques ont adopté mardi soir le projet de loi autorisant le mariage aux couples de même sexe. La Grande-Bretagne devient ainsi le 15ème pays à légaliser le mariage homo. Les premières unions pourront être célébrées en 2014.

La veille, la Chambre des Lords (l’équivalent britannique du Sénat) avait donné son feu vert au texte – valable pour l’Angleterre et le Pays de Galles uniquement, l’Ecosse et l’Irlande du Nord ayant leur propre législation. Le vote de mardi soir était attendu puisque la Chambre avait adopté le projet de loi en première lecture le 21 mai à une large majorité (390 voix contre 148).

« Le titre de la loi est ‘mariage’ mais sa trame est celle de la liberté et du respect. » C’est ainsi que la ministre de la Culture Maria Miller, qui a supervisé la loi sur le mariage pour tous, a salué l’adoption définitive du texte. La loi doit maintenant recevoir l’assentiment de la reine Elizabeth, une simple formalité attendue pour « mercredi ou jeudi », selon le ministère de la Culture.

Dès lundi soir, la validation du texte par les Lords a été accueillie par les cris de joie des militants pro-mariage homo, habillés en rose et réunis devant le Parlement. « Ma vie et celle de beaucoup d’autres sera plus belle aujourd’hui qu’elle ne l’était hier », s’est réjoui le Lord travailliste Waheed Alli, homosexuel déclaré.

Mais il faudra encore attendre un an pour que la loi s’applique. Motif : l’harmonisation de la loi avec certains textes cadres, comme ceux qui régissent les retraites. L’administration va aussi devoir actualiser ses systèmes informatiques pour enregistrer ces mariages. Des ajustements, dénoncés par les opposants au mariage homo, qui devraient coûter 2,3 million d’euros. Mais selon les évaluations du gouvernement, ce montant devrait être largement compensé par les 16,6 millions d’euros que pourraient rapporter ces mariage à l’économie britannique.

Contrairement à la France, l’opposition au mariage pour tous a été relativement soft dans la rue (54% des Britanniques y sont favorables, selon un sondage YouGov publié lundi). En revanche, les débats ont déchiré la majorité : des députés conservateurs se sont rebellés contre ce projet porté par le gouvernement de David Cameron, un gouvernement d’union entre les tories (conservateurs) et les libéraux-démocrates.

Dans les faits, le texte ne changera pas fondamentalement les choses outre-Manche. Les homos britanniques ont déjà les même droits parentaux que les couples hétéros : ils peuvent adopter depuis 2005, et recourir à la PMA et à une mère porteuse, à condition qu’elle ne soit pas rémunérée. Les couples de lesbiennes et de gays peuvent aussi s’unir depuis 2005 dans le cadre d’un partenariat civil (civil partnership).

 

Marie

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. timide says:

    mais alors comment vont faire les anglais, qui, comme sir elton john sont déjà mariés depuis 2005 !?! qu’en est-il du “civil partnership” face au “gay wedding” ?

    qu’en est-il pour jersey et guernesey qui sont autonomes en droit ?

Leave a Comment

*