Capture d’écran 2013-05-29 à 11.33.05

Antigones, l’extrême-droite en robe blanche

Vêtues de robes blanches virginales, elles étaient une dizaine samedi dernier à se rendre au Lavoir Moderne dans le quartier de la Goutte-d’Or à Paris, le QG et lieu d’entrainement des Femen. Venues avec l’intention de s’adresser aux militantes (ou de faire un coup d’éclat médiatique),  elles ont été obligées de rebrousser chemin et de trouver un autre moyen de communiquer leur message.

Mais qui sont les Antigones ?  L’association, fondée en mars 2013, se veut aconfessionnelle et apolitique. Sur leur site internet elles déclarent : ” Nous revendiquons notre droit élémentaire et notre devoir fondamental à être des femmes à part entière”.

Le mouvement, énième dérivé de la manif pour Tous, semble avoir été crée par des militantes issues de divers groupes identitaires (NAVNAL, bloc identitaire). Une sorte d’ Hommen au féminin.

Au-delà d’une revendication anti-Femen, les Antigones se prononcent fermement contre le mariage pour tous, la théorie du genre… Et contre toute forme d’évolution sociale pouvant changer la nature de “Lafâme”.

Lundi, c’est donc dans une vidéo en ligne qu’ elles exposent leur idéologie  :

La vidéo se veut le deuxième acte d’une tentative de déstabilisation des sextrèmistes. Iseul, une des membres des Antigones, aurait été jusqu’à infiltrer le mouvement féministe, selon leur communiqué. “Elle y a vu un manque total de formation, camouflé par une unité d’action. Et des jeunes femmes françaises, simples pions, piégées et embrigadées par des militantes étrangères et de riches dirigeants voulant imposer des valeurs qui ne sont pas naturelles à notre société”.

Même si l’activisme des Femen divise la communauté féministe, les Antigones, qui reprennent de façon éponyme l’œuvre de Sophocle et son message, font l’unanimité quant au ridicule de leurs propos.

Clouées derrière leur banderole blanche et pure, comme des Miss coachées par une Geneviève de Fontenay sous acide, elles adressent leur message d’un autre temps aux Femen-  et finalement à tous les mouvements féministes.

Cela commence d’ailleurs drôlement fort :

« Vous affirmez que le combat de la femme est féministe, nous vous répondons qu’il est féminin. »

Explicitement anti-féministe, le mouvement se veut un “simple rassemblement de femmes” luttant contre le monopole médiatique des Femen.

Elles ajoutent que la dignité de « la » femme – parce que la femme est une et indivisible n’est-ce pas – n’est pas compatible avec une paire de seins nus : « Vous affirmez que la condition de la femme se défend seins nus. Nous vous répondrons qu’elle s’acquiert dans la dignité ».

On avance alors graduellement vers l’essentialisme primaire :

« Vous revendiquez l’égalité entre les sexes. Nous vous répondrons que c’est la complémentarité entre les hommes et les femmes qui fait la richesse de notre société. »

Un papa, une maman… Ca vous rappelle quelque chose ? Elles reprennent alors en cœur un texte de loi qui n’avait finalement pas été voté en Tunisie en 2012, portant aux nues cette si belle complémentarité entre hommes et femmes.

Elles finissent leur discours par une sentence bien hétérocentrée que l’on vous laisse savourer :  « Alors nous, Antigones, avons décidé de nous lever car le salut de notre monde ne passe pas par vos revendications féministes mais par une société qui respecte la femme dans sa globalité : amante, épouse, mère et militante de sa cause. »

On combine lexique religieux (“salut”) et militant, on intime de respecter Lafâme dans sa globalité mais surtout si elle est mère de famille, bref, on mélange les bonnes valeurs familiales de la mère patrie avec quelques allégations révolutionnaires, on secoue un coup, et pouf ! ça donne une belle com’ bien vomitive.

Pas complexées pour un sou, malgré la nullité affligeante de leur vidéo, elles affirment au nom de cet “éternel féminin qui se fait chier” que leur parole est juste et leur combat capital.

Elles oublient sans doute qu’elles n’auraient jamais pu prendre la parole sans les 40 ans (minimum) de luttes féministes derrière elles. Antigones, piège à connes ?

Sarah / Lubna

 

21 Comments

  1. Duff says:

    Il faudrait leur faire lire l’Antigone de Jean Anouilh (à lire ab-so-lu-ment!), ça les ferait reflechir

  2. Jo says:

    Elles sont mignonnes ces filles qui ne cherchent pas à exister en dehors de rôles bien déterminés (“amante, épouse, mère”)… La condition humaine est INDETERMINATION, ça va les décevoir mais elles ne sont pas plus de “vraies femmes” que toutes les autres en jouant ces rôles, elles sont juste beaucoup, beaucoup plus creuses. Ca a un mérite au moins, c’est de rappeler que l’oppression envers les femmes a été / est possible en vertu d’une part de consentement, et qu’en conséquence le féminisme ne combat pas les hommes (elles sont mignonnes, bis) mais les pensées réductrices…

  3. Jade says:

    on est donc pas femme si on est pas marié ni mère … super !

  4. timide says:

    comme quoi la haute estime de soi n’a pas toujours besoin de rimer avec … haute couture.
    la couv’ de Elle sur les meilleures robes du “mariage pour toutes” n’a pas dû tout à fait leur plaire.

    mais de façon pragmatique, péter dans la soie cotonneuse ou péter dans le blue jeans, ça revient toujours au même ! (#amisdelapoésiedonc) qu’on pète plus haut que son “Q” ou pas, humainement, une flatulence demeure une flatulence … quoiqu’on en dise … quoiqu’on en pense !

    #enfinbonmoij’disçahein!
    #huf !

  5. Whistle says:

    “amante, épouse, mère”, elles ont oublié femme de ménage et cuisinière.

  6. Lucile says:

    Ca fait une belle pub pour les femens…

  7. Bertrand says:

    Et surtout, les “vraies” femmes se doivent d’être “dignes, sourire aux lèvres et élégantes”… et bonnes ménagères, pas comme ces Femen qui tiennent apparemment leur local dans des conditions sanitaires déplorables ! lol

  8. olivia says:

    Rebrousser chemin, pas retrousse :) Même si “retrousser chemin” sonne assez joliement

  9. Victoire says:

    C’est d’un bêtise à pleurer.
    prout prout and proud .

  10. waf says:

    Comment peuvent-elles reprendre le texte d’un projet de loi proposée en Tunisie qui stipule la femme complémentaire de l’homme dans un pays qui se dit “pour l’égalité des sexes et la liberté de la femme”
    Cette femme dont elles parlent est donc essentiellement incomplète et conditionnellement complétée par un homme…
    euuuuuuu3 > <' envie pressante de vomir sur leurs revendications si connes et contradictoires et surtout sur leurs robes blanches et pures.

  11. ZOU says:

    Le salut du monde ne passe pas par les revendications féministes…mais par l’apprentissage de la lecture dès le CP!

  12. Léa says:

    Moi j’ai un problème avec tout ce qu’elles disent mais d’autant plus avec leur “pseudo”, Antigone est un symbole de Résistance, elles ne résistent pas, elles ont juste une vision de la femme (ou plutôt de “l’amante, la mère, l’épouse”) digne des années 1940-1944…
    Le Femen sont peut-être seins nus, mais leurs actions sont visibles, interpellent l’opinion publique, et c’est comme cela que l’on fait avancer les choses…
    Sur ce, je vais jeter mes robes blanches!

  13. Marie says:

    Je les trouves terriblement connes…
    Et ZOU je suis d’accord avec toi, apprendre à lire est essentiel avant de faire une vidéo où il est nécessaire de déchifrer un texte ^^

  14. timide says:

    heu, bon euh, sont p’êt’ connes … mais, moi, j’tiens à dire qu’ ça les empêche pas d’être mignonnes hé ! ben si hein.

    #laissezparlerlesp’titspapier #lesp’titescocottesenpapier

    mais depuis que sur bbx, la gouine artiste rime avec artiste ratée, je suppose que pour boucler la boucle, il faut en déduire sans raccourci “gouine ratée”, non !?!

    Donc, typologiquement, je pense que j’ai perdu un droit de passage grâce aux barbi(e)turix.

    ainsi, je dois me résigner … en les laissant aux hommen (ou aux femens même, car, après tout, c’est peut-être une flamme déclarée, une sorte de rapprochement, un set up tout ça après l’article de Elle sur l’effet swag des “relations lesbiennes”…

    #allezsavoiraufond !
    #tropswag!
    #arf !

  15. PAC says:

    il faut apprendre à lire ou savoir fermer sa gueule

  16. Let's Comment says:

    J’ai l’impression qu’elles vous enquiquinent drôlement.
    Et ça, ça me fais trèèès plaisir !

    Elles représentent tout ce que les féministes n’ont pas arrêtés de combattre.
    Elles sont même heureuse de devoir partager l’humanité avec le sexe opposé ! Et en plus elles sont jeunes et ne sont pas hystériques.

    C’est pénible pour vous des personnes qui réfléchissent indépendamment de vos idéologies. Au moins, les FEMEN, on était sûr que le but n’était ni la réflexion, ni le débat. C’était grossier, ridicule et pas féminin pour un sou. Et c’est ça qui vous plait !

    On vous aime, ne changez-pas ! On a presque envie de vous remercier de nous laisser les “vraies” femmes, celles qui voient la vie autrement qu’un affrontement de lutte des sexes (ou de lutte des “genres” pour reprendre un terme aussi imbécile qu’à la mode).

  17. Silvius says:

    “les Antigones, qui reprennent de façon éponyme l’œuvre de Sophocle et son message”
    Heuuu… non. Mais alors non, pas du tout. Je veux dire, en plus de tout ce que vous dites, ces personnes ignorent manifestement tout de la figure d’Antigone, et n’ont pas été fichues de se renseigner un brin sur le sujet. C’est une tentative de détournement pure et simple, et personnellement, voir des types pareilles essayer de mettre la main sur la mythologie, ça me fait gerber et je dis pas question.
    Je me permets de vous renvoyer à deux pages :
    - Un article sur mon blog Yagg, le Biplan, où je commente le logo des “Antigones” (assez pitoyable dès qu’on le regarde bien) et où je dis un mot sur la vraie Antigone :
    http://biplan.yagg.com/2013/05/28/deux-mots-sur-les-antigones-la-derniere-supercherie-des-reacs-pseudo-cools/
    - La page Facebook “Non à la récupération d’Antigone par les réactionnaires”, qui regroupe des articles et billets analysant ce mouvement, dénonçant ses mensonges et son détournement de la figure d’Antigone :
    https://www.facebook.com/NonALaRecuperationDAntigoneParLesReactionnaires

  18. Coiret says:

    Oh mais faut pas pleurer !

  19. Harpo! says:

    Finalement islamistes et néo-nazes ont au moins un point commun : la haine des femmes….

Leave a Comment

*