degaulleaumicro01

« La Manif pour tous » reprend l’appel du général de Gaulle : quand « résistance » rime avec indécence

Ils ne lâchent rien. Alors que la loi sur le mariage pour tous vient d’être promulguée, « la Manif partout », une émanation de « la Manif pour tous », entre en résistance. Une affiche diffusée ce lundi sur les réseaux sociaux reprend point par point l’appel aux Français du général de Gaulle, placardée sur les murs de Londres en août 1940.

Une accaparation historique indécente qui reprend au mot près l’accroche du chef de la France libre : « À tous les Français, la France a perdu une bataille ! Mais la France n’a pas perdu la guerre ! » C’est une stratégie désormais classique du mouvement de Virginie Merle (alias Frigide Barjot) : avoir le culot de parler au nom de « la France », tout en accusant les députés et les sénateurs élus de n’avoir aucune légitimité démocratique.

Le paragraphe suivant diffère de la version originale et accuse François Hollande d’avoir « capitul[é] » et livré « le pays au lobby minoritaire ». C’est même en « oubliant l’honneur » que le président aurait fait voter le mariage pour tous, privant du même coup les enfants « du droit d’avoir un père et une mère ». « Oubliant l’honneur » ? Serait-il donc honteux d’être homo ? S’agit-il d’un déshonneur de ne pas avoir deux parents de sexes opposés ? Les mères célibataires apprécieront, tout comme les familles homoparentales.

« La Manif partout » poursuit ensuite son mimétisme avec le texte de de Gaulle : « Rien n’est perdu, parce que c’est une guerre mondiale. Dans l’univers libre, des forces immenses n’ont pas encore donné. (…) Il faut que la France, ce jour-là, soit présente à la victoire. Alors, elle retrouvera sa liberté et sa grandeur ». La reprise du mot « guerre » n’est pas anodine. Elle suggère qu’il existe des ennemis à combattre, à éliminer. Ironique pour un mouvement qui se dit pacifiste et dont les membres se sont frottés aux forces de l’ordre à plusieurs reprises.

Encore une fois, « la Manif pour tous » joue sur la peur. Le mouvement avance des arguments alarmistes et hors-sujet pour tenter de valoriser sa cause : en convoquant la GPA, totalement absente des débats et du projet de loi (« Un jour, ces forces rendront justice aux enfants et aux mères qui ne sont pas ‘porteuses’ »), et en affirmant que « notre patrie est en péril de mort ».

Sans grande surprise, Christine Boutin a relayé cet appel « aux Français » sur Twitter. L’ex-ministre a par ailleurs affirmé dimanche « qu’il y a une loi supérieure à la loi de la République ».

Ce comportement jusqu’auboutiste de « la Manif pour tous » pourrait simplement être ridicule et puéril s’il ne témoignait pas d’un anti-républicanisme indigne. Le combat contre l’égalité est perdu. Les opposants au mariage homo auraient tout intérêt à l’admettre et à se plier au jeu démocratique avant de sombrer dans l’indécence la plus totale. Mais sans doute est-il déjà trop tard.

Marie

 

 

 

 

 

 

Be Sociable, Share!

2 Comments

  1. Tomate Verte says:

    Cocorico monsieur Poulet !!
    Résistance rime avec indécence, et aussi avec inconsistance.
    “Patrie” : en voilà un joli mot. Comme dans “Travail, famille, patrie” par exemple ?
    Tiens, cette nuit dans mon village, des fachos ont collé partout des affiches bleu-blanc-rouge “Non à la loi Taubira” avec une Marianne bâillonnée : je trouve qu’ils ont la langue bien pendue pour des gens bâillonnés !
    “Maréchal nous voilà !” : J’espère que le 26 il pleuvra à torrents à Paris !!

  2. timide says:

    excellent T.V ! c’est la luuuuuuutteu finaaaaaaaleu … lalala la lala ! l’inteeeernationaaaaaleu sera le genre humain …

    #oufjen’aibuquedeuxbières

Leave a Comment

*