Gouine

Typologies #9 La jalouse

On est jamais trop bien informé. Afin d’apporter ses services à la grande communauté des filles et vous permettre d’éviter rendez-vous foireux et baises minables, Barbi(e)turix développe sa propre base de données systématisant les meilleures et les pires du Wild lesbian World. Aujourd’hui découvrons le profil type de la jalouse.

Nom ? Camille Méfiante

Où la trouver ? Dans un bar dans lequel elle peut tenir une tribune, se faire remarquer. Entourée de sa cour qui l’écoute, attentive, elle déblatère des heures sur elle, elle et encore elle en commandant plus de verres que les autres (jalousie et égocentrisme sont souvent liés, me glisse la psychologue dans l’oreillette). Voulant toujours se faire remarquer, elle finit, ivre, à chanter du Brassens dans la rue en t’expliquant que c’est ça la vie. Elle ne traîne pas dans le milieu parce que « c’est toutes des connes qui se la pètent. »

A quoi ressemble-t-elle ? Malgré elle, à une lesbienne. Un joli petit minois sans maquillage, sans soutien-gorge. Elle arbore fièrement une armée de tee-shirts blancs et de jeans évasés qu’elle accompagne de baskets noires. En couple, elle vous tient le bras/la main en permanence et surveille le moindre de vos regards. En soirée, alors qu’elle ne vous a pas lâchée, elle finit par vous bloquer dans un coin et vous menace : « Si tu la mates encore une seule fois, jme casse, jte largue et tu vas finir plus bas que Terre. » Elle jouis des dramagouines et n’hésite pas à vous faire des crises en présence de vos ami(e)s.

Comment la serrer ? Vous ne faites pas partie de sa cour de supporters, vous êtes discrète mais intelligente. Vous êtes bonne aussi puisque la jalouse aime qu’on la remarque même si elle ne supporte pas qu’on vous regarde. Evidemment, si vous lui donnez dès le premier jour, vos mots de passe d’ordinateur, de portable, de boite mail et de Twitter, c’est le jackpot assuré.

 Comment la larguer ? En visionnant « L’Effrontée », vous avez dit que vous adoriez Charlotte Gainsbourg. Depuis, la soupçonneuse est certaine que vous la trompez et que derrière le nom de Mémé dans votre téléphone, se cache le numéro de Charlotte, elle-même. Hantée, elle préfère se taper quelqu’un d’autre se disant que vous l’avez bien méritée. Du coup, vous la larguez.

Bon ou mauvais coup ? Plutôt bon les premiers temps mais elle vous prive régulièrement de relations sexuelles parce que vous avez soit-disant reçu un mail explicite d’une camarade de classe/ maté les seins de la serveuse du café/ fumé une clope avec une collègue de travail/ regardé un porno. Quand vous allez vers elle, elle vous assène en pleurant et en se recroquevillant un « t’as qu’à aller te faire sauter par cette pute de Charlotte Gainsbourg, moi jsuis pas là pour ça ».

On évite de lui dire : «Oh ! J’ai reçu un mail / un texto/ une proposition de soirée !»

On lui dit : « Je n’ai jamais connu personne d’autre avant toi et il n’y en aura pas d’autre après. D’ailleurs, il n’y aura pas d’après. »

Angie

Angie

Caution bisexuelle de BBX, Angie écrit sur le cinéma et les arts. Mais en vrai, elle aime surtout les paillettes et les sequins dorés. Twitter : @angelinaguiboud

Plus d'articles

3 Comments

  1. Kalie says:

    Véridique!

    La photo vient de quel film ? :)

  2. Lubna says:

    Chloé avec Julianne Moore !

  3. timide says:

    moi vite fait, j’avais vu erin daniels.

Leave a Comment

*