couvbbx

Gode save the gouine

La semaine dernière, nous parlions de vos positions préférées. Certaines d’entre vous s’étaient alors montrées frustrées de ne pas voir évoqué l’utilisation de sextoys. Chose promise, chose dure, Barbi(e)turix a mené l’enquête pour savoir quels étaient vos jouets favoris.

Quand on commence à parler sextoys entre lesbiennes, surgit toujours l’éternel débat du gode comme substitut de phallus. Si pour certaines filles, utiliser un gode rime avec reproduction des codes de la sexualité hétéronormée, d’autres déclarent qu’un jouet érotique ne vient pas remplacer un sexe masculin, mais enrichir une relation sexuelle.

L’objet de cet article n’est pas de répondre à ce débat (on vous laisse le soin de lancer la contreverse à votre prochain apéro entre copines) : que chacune pratique le sexe qui lui plait et les chattes seront bien gardées.

Non, aujourd’hui nous allons parler de vos sextoys préférés, ceux que vous utilisez avec votre /vos partenaireS.

Médaille d’Or

Vos répondes sont formelles : le Numéro 1 du cul lesbien, le petit chouchou des gouines, c’est le double gode. L’objet doit sa popularité au fait qu’il permette de pénétrer et d’être pénétrée en même temps, et donc de laisser les mains libres à d’autres très chastes occupations. Il est flexible et pas trop gros, même si l’un des embout est plus imposant que l’autre. Point négatif : il glisse parfois un peu mais vous oblige donc à contracter pour le tenir, ce qui n’est pas forcément désagréable. Vos avis sur ce gode sont presque tous élogieux, même si certaines regrettent qu’il faille “une musculature vaginale d’athlète sous stéroïdes pour pouvoir réaliser un quelconque va-et-vient” (c’est pas moi qui le dit, c’est une autre fille de la rédac’).

Il s’en trouve un peu partout, chez Fun Factory ou chez Dollhouse pour la « modique » somme de 79€.

Médaille d’argent

Sans suspense, le gode-ceinture arrive deuxième du classement ! L’avantage du strap-on, c’est que les lanières font le boulot de maintien à votre place. Il ne risque donc pas de vous glisser de la chatte. A cela s’ajoute l’esthétique du harnais, qui en émoustille plus d’une (mmh, les fesses moulées dans les lanières en cuir…) Le must selon certaines, c’est lorsque celle qui porte la ceinture pénètre en levrette sa partenaire (cf : l’article de la semaine dernière).

Comptez quand même en moyenne 70 euros pour un harnais de qualité, auxquels s’ajoute le dildo de votre choix.

Médaille de bronze

Là, on aurait pu vous faire une blague de mauvais goût sur les plugs anaux, mais, pas de chance, ces derniers n’ont pas retenu vos faveurs. Non, à la troisième place se bousculent les vibros d’une part, les accessoires de BDSM soft d’autres part. Visiblement, vous êtes nombreuses à avoir investit dans cordes, fouets ou menottes. On est pas journalistes chez ELLE, donc on évitera toute référence à 50 shades of grey, mais ces accessoires semblent convaincre de plus en plus de filles, qui se passionnent pour le bondage ou l’art de la fessée.

On trouve facilement des petits fouets en cuir ou daim pour une trentaine d’euros chez Démonia. Une corde de 7 mètres en coton ne devrait pas vous coûter plus de 20 euros.

 

Et vous, quels sextoys utilisez-vous ?

 

Sarah/Lubna

Illustrations : Clémence Thune

 

 

Sarah

Sarah ne parle plus trop de cul ni d'amour d'ailleurs mais ses passions demeurent : féminisme, antispécisme, santé mentale et gingembre.

Plus d'articles

Follow Me:
Facebook

Be Sociable, Share!

4 Comments

  1. celui que m a donné ma mère says:

    Mon moignon ;-)

  2. OMFG says:

    Excellent ! J’aurais pas dit mieux !
    Et les illustrations de l’article me font rêver ! =D

  3. Artemisia.g says:

    ouais! vive le gode-ceinture! c’est méga bandant!

  4. timide says:

    p***, j’me marre … les méga conneries aussi c’est méga bandant ! :-)

    vive les godes tout court.

Leave a Comment

*