Drapeau_ace

Journée de l’asexualité

Le 26 avril a été décrété par l’AVA (l’association pour la visibilité asexuelle) journée de l’asexualité. Lassés de se voir réduits au ridicule ou au sensationnel, les membres de l’association ont décidé de faire cesser les préjugés à leur encontre. 

-”Tu verras, ça viendra”

-”Tu n’as pas encore trouvé la bonne personne”

-”Tu veux dire, abstinent ?”

L’asexualité est vraisemblablement l’orientation sexuelle la plus méconnue et la plus méprisée. Pourtant, ce n’est pas bien compliqué : une personne asexuelle est une personne qui ne ressent pas d’attirance sexuelle. Zéro désir sexuel pour les autres. Ce qui ne signifie pas qu’elle ne ressent pas de sentiment amoureux. On peut être asexuel et vivre en couple avec une fille ou un garçon, être polyamoureux… Ou au contraire ne vouloir de contact avec aucun des deux sexes. L’asexualité se décline en mille situations mais avec un dénominateur commun : le désir n’est pas tourné vers autrui.

Dans une société où la sexualité est une norme omniprésente considérée comme essentielle pour s’accomplir et s’épanouir, l’asexualité est souvent perçue comme une anomalie. On considère qu’elle est un choix, ou devrais-je dire, une solution de repli. Qu’on se dit asexuel pour dissimuler sa misère sexuelle ou son manque de confiance en soi. Ce genre de stéréotypes sont du même acabit que les préjugés liant névrose et l’homosexualité. On ne décide pas d’être asexuel. Au même titre qu’on ne choisit pas d’être attiré par les filles ou les garçons. L’asexualité est une orientation sexuelle, pas un choix de vie.

L’abstinence, en revanche, en est un. Mais elle ne rime pas nécessairement avec asexualité. Et oui, qui dit absence d’attirance pour autrui ne dit pas absence de libido. On peut ressentir une pulsion sexuelle sans qu’elle soit tournée vers une personne. Certains asexuels pratiquent donc la masturbation, en solo ou en couple (plus d’infos sur cet article du Tag Parfait).

Aux États-Unis, le mouvement est déjà bien lancé et les revendications LGBT s’élargissent pour devenir LGBTQIA, en soutien avec les mouvements queer, intersex et asexuel. Il serait temps que la France leur emboîte le pas.

Vous voulez en savoir plus, le Tumblr dédié à cette journée. 

Lubna

Grande rêveuse devant l'éternel, Lubna aime les livres, les jeux de mots et les nichoirs en forme de ponts. Elle écrit sur l'art, avec un petit a : bd, illustration, photo, peinture sur soie. Twitter : @Lubna_Lubitsch

Plus d'articles

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*