manif-pour-tous-des-debordements-premedites

La préfecture appelle la “Manif pour tous” à la responsabilité

Après l’attentat d’hier à Boston ayant fait au moins trois morts et 130 blessés, la sécurité est renforcée en France, et plus particulièrement à Paris.

L’attentat, deux explosions survenues près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston, n’a pas encore été revendiqué mais l’hypothèse d’une action terroriste n’est pas exclue. C’est pourquoi le ministre de l’intérieur Manuel Valls a prescrit un plan vigipirate rouge. Vigilance accrue, renforcement des patrouilles de police, contrôle des bagages dans les gares… Et inflexibilité à l’égard des troubles à l’ordre public. Une mesure qui devrait être prise très au sérieux par la préfecture de Police qui avait déjà publié dans la journée de lundi un communiqué interdisant tous regroupements non déclarés -notamment ceux des opposants au mariage pour tous. Le voici dans son intégralité :

Communiqué de presse Evénements en marge de – la manif pour tous -

” Ces trois derniers jours, plusieurs initiatives d’opposants au projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, se réclamant pour un certain nombre d’entre eux de « la manif pour tous », ont engendré des troubles à l’ordre public dans la capitale.

Outre que ces personnes ont tenté à 5 reprises de se rassembler et de manifester sans déclaration préalable, en violation de la loi (article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure), elles ont à chaque fois refusé d’obtempérer aux appels à la dispersion formulés par les forces de l’ordre, certains manifestants n’hésitant pas à faire usage de violence ou de provocation à leur encontre.

Des déambulations sur la voie publique de petits groupes, sans parcours défini, ont par ailleurs entraîné d’importantes perturbations à la circulation sur des grands axes de la capitale. Ces initiatives présentent un risque pour les participants eux-mêmes et des accidents de la circulation ont été évités de justesse.

Au total, depuis vendredi 12 avril au soir, 201 personnes ont été interpellées suite à leur participation à l’un de ces rassemblements. 68 ont été placées en garde à vue.

La préfecture de police appelle les dirigeants du collectif « La Manif pour tous » à la responsabilité. Si la liberté de manifester est un droit constitutionnel, elle doit s’exercer dans le respect d’un certain nombre de conditions prévues par le législateur que la préfecture de police est chargée de faire respecter à Paris.

En application de la loi, si d’éventuelles nouvelles actions de ce type devaient avoir lieu, organisateurs et participants s’exposeraient à être interpellés et éventuellement à faire l’objet de sanctions pénales.”

Datée du 15, donc le jour de l’attentat, le communiqué renvoie les organisateurs à leur responsabilité et menace de sanctions. N’ayant pas peur des amalgames, les opposants au projet de loi crient au scandale sur Twitter, à l’injustice, à l’instrumentalisation (que voulez-vous, c’est ça de vivre en didacture) et relie l’interdicton au plan vigipirate, qui n’était pourtant pas déclenché à cette heure.

Reste à savoir si la Manif nationale prévue par Frigide et consort le 21 avril sera elle aussi interdite (ou repoussée). La fin des prières de rue et des enfants boucliers ?

 

Lubna

 

Be Sociable, Share!

2 Comments

  1. timide says:

    mon exe et colloc’ me demande si on ne pourrait mettre frigide barjot, en bouclier rose à la place des enfants, avec son panneau : “je suis une conne” ?

  2. Sandra says:

    Même que c’est nous les méchants homosexuels qu’on a posé les bombes a Boston, pour que la manif pour tous, a 5000 kms de la, soit “pénalisée”. #SerieusementLesGens

Leave a Comment

*