Verity Susman play at Scala in London supporting Atlas Sound

Verity Susman et Kool Thing au Point FMR

Mercredi 10 avril et en partenariat avec BBX, Impérial Prod fête à la fois le retour sur le devant de la scène de Verity Susman (Electrelane, souvenez-vous) et la sortie du premier album de Kool Thing. L’occasion pour nous de vous les présenter cette semaine.

Cheveux longs ou cheveux courts, on se rappelle toutes de l’étrange charisme de Verity Susman, tête et voix au côté d’Emma Gaze, du groupe queer anglais Electrelane. En décembre 2007, la formation mythique de Brighton annonçait sa séparation. Après quatre albums quasiment parfaits, inspirés des Velvet Underground ou Sonic Youth, Emma Gaze, Verity Susman, Mia Clarke et Ros Murray se dirigeaient vers d’autres horizons plus personnels.

Il aura fallu six ans à Verity Susman pour nous revenir sur le devant de la scène, et sous sa forme… la plus insolite, et la plus queer ! Car au look de l’icône lesbienne petite maison dans la prairie, Verity a cette fois-ci préféré le décoiffé/moustachu trash. Verity est un nouvel être, comment elle le décrit elle-même, “un homme qui essaie d’être une femme, une femme qui essaie d’être un homme”. Entre deux genres, c’est aussi le cas du son qu’elle nous offre avec son premier single, To Make You Afraid. Ouvertement teinté de nombreuses ambiances d’Electrelane, il est pour autant plus dansant, plus disco, un brun plus lumineux. Ce que recherche Verity dans ce projet ? L’aliénation, le dédoublement de soi, dans le son, l’image comme dans le texte. Quelque chose de toujours très mélancolique dans sa musique, mais d’à la fois plus ironique, plus passionnel et moins confortable. En sorte, plus engagé ! Aidée de son saxophone, tant organe qu’instrument, Verity Susman est aussi et surtout un projet de scène, une performance ou la frontière entre les genres, sexuels comme musicaux, n’existe plus.


Kool Thing, autre tête d’affiche de la soirée, torture à la prononciation pour nous pauvres français (à ne pas confondre avec la légendaire chanson de Sonic Youth) est un projet hybride entre une irlandaise et une autralienne qui se rencontrent à Paris et s’installent à Berlin. Julie Chance, irlandaise d’origine, djette (les deux ne sont pas incompatibles) fait partie du mouvement arty-queer underground et organise aussi la soirée filles de Berlin, la «Dyke Fight». Avec son binôme Jon Dark et accompagnée de Valentin Plessy, elles font évoluer leur musique des limbes d’une électro grunge nocturne à la lumière noire d’une synthpop mélancolique. En bref, un mélange chaud et esthétique, quasiment lunaire, qui rejoint les Austra, Phantogram et autres Chromatics dans nos envies de clair-obscur et d’ambivalence musicale. Le premier album de Kool Thing vient de sortir. Quelques perles à écouter en premier dont The Sign ou Light Games, à découvrir sur la scène du Point Éphémère, mercredi 10 avril prochain, à 20H !

Le lien facebook de l’événement >> Verity Susman + Kool Thing – Point Ephemere – April 10th

Bientôt des places à gagner sur barbieturix.com !!

Adeline

 

Leave a Comment

*