Emily Kai Bock-1

Owlle prend son envol

Owlle – prononcez « Owl », littéralement « hibou/chouette » en anglais – semble débarquée de nulle part. Et pourtant, la jeune femme a déjà un parcours musical… plutôt attrayant.

Après avoir gagné le concours Les inrocks Lab 2011, Owlle signe une participation sur le dernier album de Vitalic, en posant sa voix sur le morceau Under your sun, puis sort un EP « Ticky Ticky » avant de monter sur scène en tant que première partie de The Do et de Lilly Wood and the Prick. Pour une fille qui ne se prédestinait pas initialement à la musique, on aurait pu s’attendre à pire.

Apprentie plasticienne, Owlle cultive un style bien à elle. De son allure nonchalante à ses looks bigarrées, la rousse construit un univers pop onirique oscillant entre l’emphase 80′s d’une Madonna bling et l’atmosphère froide et minimaliste de groupes post-punk à la Talking Heads.

Hypnotisante à défaut d’être expressive, Owlle séduit par son attitude distanciée que pondèrent ses beats enjoués. Des yeux d’un bleu intense auréolés d’une frange d’une rousseur chimique – mais néanmoins parfaite – achèvent de nous faire chavirer. Un choix capillaire qui n’est pas sans rappeler celui d’une autre rousse en vogue, Florence Welch, leadeuse du groupe Florence and The Machine.

Il sera donc clairement difficile de ne pas tomber amoureuse de cette jeune femme dans les mois à venir, si ce n’est pas déjà fait. En attendant, on se délecte de son EP, dont le  clip « Ticky Ticky » en est le premier extrait :

An si

Crédit photo : Emily Kai Bock 

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. Delaporte says:

    Superbe ! je comprends pourquoi les gens de votre rue montent le son ! félicitation

Leave a Comment

*