15

EGALITÉ DES DROITS ON EN EST OÙ?

 

On ne se remet pas encore de nos émotions de dimanche dernier que la prochaine date de Manifestation occupe déjà toutes les lèvres. Le 27 janvier prochain, l’inter-lgbt nous engage à ressortir les banderoles, pancartes et  mégaphones. A quoi bon me direz-vous? La loi doit être votée le 29, le PS a la majorité parlementaire…Il y a de quoi être confiant.

Sauf que. La nouvelle est tombée hier, Bruno Le roux, chef de file des députés socialistes, a décidé de déposer un amendement faisant figurer la PMA dans le projet de loi. De quoi crier Victoire?
Pas encore, car le projet est un peu plus complexe que ça.

Comme l’expliquait Bernard Roman à Yagg hier, le texte prévoit de n’accorder la PMA qu’aux couples de femmes mariées. Autrement dit, les lesbiennes en couple mais non unies par les liens du mariage pourront toujours aller voir en Belgique si j’y suis. Injonction au mariage vous dites?

C’est que les députés du groupe PS veulent éviter un “risque constitutionnel d’amendement cavalier”: “En droit constitutionnel, les amendements cavaliers sont des mesures greffées à un texte de loi sans aucun rapport avec le texte en question. «La PMA est une disposition prévue dans le Code de la santé. Si elle figure dans une loi sur le mariage, elle ne peut concerner que les couples mariés. En l’ouvrant à toutes les femmes, on sort du cadre du texte et le Conseil constitutionnel pourrait annuler l’amendement.» Une proposition de loi pour élargir la PMA aux femmes non mariées est actuellement en cours de rédaction, assure le député.” source: Yagg >>>  lire l’article en entier

Un PMA au rabais pour cause de complications juridiques: première ombre au tableau. Et pour ne rien gâcher, voilà que 27 députés socialistes se rebellent et affirment leur “liberté de vote”. Ils ne soutiendront pas l’amendement, malgré les directives de leur parti. Et nous dans tout ça? Et bien nous on ne lâche rien, car rien n’est gagné. On continue de se faire entendre, on ne laisse pas Frigide et ses barjots récupérer l’espace médiatique. On continue de se mobiliser. On était 100 000 dimanche dernier ? On sera encore plus nombreux le 27.

Leave a Comment

*