paris_games_week

Walking among the Geeks

La Paris Games Week c’était la semaine dernière et, en tant que goueeks, on est allé faire un tour.

La Paris Games Week c’est un peu comme un marché de Noël avant l’heure. C’est légèrement effrayant d’ailleurs, tous les gamers de 7 à 77ans courent partout avec des sacs remplis de claviers d’ordi, de figurines de personnages-chelous-dont-vous-avez-jamais-entendu-parlé, de t-shirts qui permettent de se reconnaître entre nerds dans la rue etc. J’ai peut-être l’air cynique mais en vérité j’adore ça. Si mon salaire d’étudiante me l’avait permis, je serais repartie avec la tourelle gonflable de Portal pour la mettre dans mon jacuzzi d’intérieur, avec la casquette Luigi pour être la plus belle en soirée ou encore acheter le dernier Counter Strike pour passer des soirées studieuses.

Faites pas genre, je sais que vous avez d’abord vu les filles légèrement vêtues sur le podium
avant de voir les Power Rangers.

 

 

En fait, pendant une semaine, les différentes marques de consoles, d’édition de jeux vidéos, de matériel informatique et d’autres vous présentent toutes les nouveautés. Au niveau des temps forts, il y avait la nouvelle Wii, Call Of Duty Black Ops 2, HALO 4, Assassin’s Creed 3 etc. Je tiens tout de même à signaler que certains ont fait la queue pendant 7 heures pour pouvoir essayer les nouveaux jeux…

En plein milieu des stands, il y avait le FISE (quoi vous connaissez pas?). En fait il y avait des pros de BMX qui nous faisaient rêver sur une rampe, vraiment impressionnant.

Après il y a toujours ce petit côté ringard qui me dépasse et m’agace toujours : les animatrices costumées sur les stands… Leurs employeurs ont vraiment pas beaucoup d’argent vu le peu de tissu qui les recouvrent. «Ah… La crise !»

Tout ça pour dire que pendant quelques jours on pouvait geeker sans culpabiliser, rencontrer les personnes qui gèrent les sites les plus importants au niveau des jeux, les auteurs de livres et comics… Et ça marche bien, on était plus de 210 000 à venir tripoter les manettes.

Hélène

 

 

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

*