mauves

Les Chroniques Mauves : roman graphique

Les vieilles lesbiennes sont bien plus drôles que les jeunes. Et il est bien plus facile et plus agréable d’être une vieille lesbienne qu’une jeune. De même qu’il est bien plus simple d’être lesbienne aujourd’hui qu’en 1970. Trois manières de dire la même chose. Pour aider à réaliser, pour insister sur le fait que le chemin parcouru par les homosexuels et tous ceux qui militent pour eux et avec eux est immense. Interminable, certes, mais immense. Et à trois jours d’une gay pride inoubliable pour les lesbiennes, il est toujours bon de rappeler cet héritage derrière lequel nous marcherons samedi. La lecture des Chroniques Mauves est non seulement agréable et amusante, mais elle nous rappelle également l’évolution des conditions homosexuelles en France depuis les années 1970. Mettant le doigt sur le fait que mine de rien, on a pas mal avancé.

A la fois roman graphique et bande dessinée, ce livre est un projet expérimental produit par Catpeople, à découvrir sous deux supports ; la version numérique à télécharger sur le site (7 euros pour 30 jours d’accès), et la version papier disponible sur le même site, que vous pourrez également découvrir ce soir au centre LGBT à 20h, lors d’une signature en présence d’une partie de l’équipe réalisatrice. Parce qu’en effet, il y a plusieurs auteurs derrière les Chroniques Mauves. Il y a d’abord Catherine Feunteun pour le scénario. Puis il y a un collectif d’illustratrices, qui se sont partagé les épisodes. Soizic Jaffre, Cab, Louise Mars, La Grande Alice et Carole Maurel. Au fil de douze épisodes, nous suivons l’histoire de trois générations de lesbiennes, commençant dans les années 1950 avec Chris, qui nait en Bretagne, décevant ses parents de ne pas être un garçon, se terminant il y a quasiment un an, lors de la Gay pride 2011. Un joli parcours, où il est question d’à peu près tous les combats, défis et difficultés rencontrés par un grand nombre de lesbiennes. Les même personnages sont dessinés par les différentes illustratrices, donc peuvent emprunter une apparence différente selon les épisodes, selon les interprétations. Concept original et attachant.

Et ce soir, à 20h au centre LGTB(63 rue Beaubourg dans le 3e), venez rencontrer l’équipe.

Alice

Visualiser la bande annonce :

Be Sociable, Share!

2 Comments

  1. carole says:

    Merci pour ce chouette article !

  2. CAB says:

    pareil ! :)

Leave a Comment

*