grimes

GRIMES

Grimes, c’est un peu comme si Yolandi Wisser( Die Antwoord ) et Karin Dreyer Andersson (Fever Ray, The Knife) s’étaient accouplées un soir de pleine lune pour accoucher d’un Ovni musical aussi fascinant qu’hypnotique. Oscillant entre le trivial de la white trash et la noirceur de l’électro scandinave, Grimes signe une musique ésotérique et moderne à la fois. Punk et magicienne, Grimes (de son vrai nom Claire Boucher), cheveux roses et verts en pagaille, veste en lurex et moue enfantine, signe elle même musique et pochettes d’album. Son dernier clip, Oblivion s’est répandu sur la toile comme une trainée de paillettes.

Le 16 mai dernier, Grimes était à la flèche d’or. Quarante-cinq  (trop) petites minutes de show, où la chanteuse, bouteille de whisky à la main  invite les spectateurs à venir la rejoindre sur scène. 45 minutes de transe collective au son des remix d’Oblivion et Genesis. 45 minutes dans une bulle de bonheur synthétique.

Artiste, dessinatrice, compositrice auto-didacte, la jeune fille est prolixe. Nouvelle création en date: la joaillerie avec une collection très  ” bijoux de famille”. En collaboration avec Morgan Black elle vient de designer une pussy ring qui siéra parfaitement aux mains délicates des quelques d’entre vous qui souhaitent se la passer au doigt.

Grimes ne repassera pas en France avant un moment hélas, sa tournée européenne venant d’être annulée. La jeune femme rejoindra en effet l’autre talent du moment, la chanteuse Lykke Li pour une tournée US. On se console en se repassant Vanessa, pour la douze millième fois:

Be Sociable, Share!

One Comment

  1. timide says:

    je préfère grimes à blue hawaii pour faire simple.

Leave a Comment

*